Purifier son eau du robinet

Publié le par The World Of Zaza

J'ai la chance de collaborer avec la marque Orinko et de tester bientôt les bâtons de charbon actif de bambou.
Orinko est une jeune marque qui propose des produits respectueux de l'environnement et de l'humain.
Le charbon actif de bambou purifie l'eau.
Ce produit permet de ne plus avoir à utiliser des bouteilles en plastique ,idéal pour l'avenir .
C'est donc un produit écologique qui permet également de faire des économies.
Le bambou vient d’une province chinoise où la culture du bambou est ancestrale, il est ainsi une alternative plus écologique que les binochtans à base de chêne. 

L'eau est un élément essentiel à la vie et on voit son l'importance
Chaque jour, le corps humain élimine 2,4 litres d'eau à travers la respiration, la sueur, l'urine..
Il faut donc remplacer ce volume d'eau par la boisson et l'alimentation pour éviter la déshydratation. 

Nous avons majoritairement 2 alternatives : boire de l’eau en bouteille ou boire de l’eau du robinet. 
L’eau minérale ou de source en bouteille reste très prisée malgré la consommation de plastique excessive qu’elle entraîne. 
Si elle plaît autant, c’est que sa qualité est très contrôlée. 
Pourtant, sur le plan de la santé, ces eaux sont recommandées en cure et non pas pour un usage quotidien. 
En cause, la forte minéralisation de certaines d’entre elles, qui peut être difficile à gérer pour les reins
Si on consomme de l’eau en bouteille régulièrement, il est conseillé de vérifier le résidu minéral sec. 
Il doit être de maximum 300 mg/litre. 
Cependant, il faut noter que le stockage de l’eau dans du plastique est problématique, car, avec la chaleur, il peut laisser des traces chimiques. 

                                                              Autre problème important 
                          La faible part de recyclage des bouteilles d'eau en plastique.
En Europe, 45 % des bouteilles et flacons en plastique ne sont pas recyclées. 
À l'échelle mondiale, ce sont 91 % des déchets plastiques qui ne sont pas recyclés. 
Ce qui veut dire la très grande majorité du plastique produit termine donc sa vie dans les décharges, les océans ou encore les canalisations.
Le plastique mis sur le marché est aujourd’hui majoritairement très faiblement recyclable.
Le plastique ne se recycle pas à l’infini.

Contrairement à d’autres matériaux qui peuvent fonctionner en boucle fermée (métaux, verre…), le recyclage du plastique permet donc d’économiser des ressources mais pas d’éviter le recours aux matières premières vierges. 
Avec le recyclage mécanique, on estime à 40 % la perte de matière au cours du processus de recyclage. 
Il existe des normes mondiales et des normes nationales, souvent plus strictes que ces dernières pour veiller à la qualité de l’eau.
L’eau du robinet possède des minéraux, comme les eaux en bouteille : calcium, magnésium,fer, potassium, cuivre, sélénium, zinc, iode, phosphore, potassium, manganèse et sélénium.
Il n’est pas nécessaire d’acheter de l’eau en bouteille pour boire de l’eau de qualité. 
L’eau du robinet est une bonne alternative si elle est potable chez vous. 
Elle est souvent d’une qualité assez élevée pour être en compétition avec une eau en bouteille, une fois filtrée. 
L’eau du robinet, bien que potable et très contrôlée, comporte du chlore, du calcaire et des micropolluants. 
Parmi ces derniers, on trouve des pesticides, des résidus médicamenteux ou encore des métaux lourds.

               Malgré des contrôles sanitaires stricts, il existe une méfiance quant à sa qualité. 
La pollution générée par l’agriculture intensive, qui touche nos nappes phréatiques et nos rivières, arrive jusque dans nos verre.
L’accumulation de micropolluants n’est pas bonne à long terme, car elle demande un effort à notre organisme pour être éliminée.
Les micropolluants que nous consommons dans l’eau s’ajoutent aux micropolluants qui se trouvent dans l’alimentation et dans notre environnement. 
                          Résultat, nous en demandons beaucoup à notre organisme.
Il existe toutes sortes de techniques pour filtrer l'eau, des plus simple aux plus sophistiquées.
L’une des méthodes est la filtration par le charbon actif, ingrédient clef de beaucoup de filtres individuels et municipaux.

Le charbon végétal est utilisé pour purifier l’eau depuis bien longtemps, et trouve encore sa place dans le traitement des eaux ainsi que dans les cuisines et les gourdes du 21e siècle.
On trouve des traces du charbon végétal pour filtrer l’eau dans l’Egypte ancienne, ou encore dans les textes anciens de l’Inde, mais c’est à partir du 18e siècle que son usage se répand largement en Europe. 
Élément essentiel des cartouches de filtres, le charbon actif peut aussi s’employer seul, simplement déposé dans une carafe d’eau. 
C’est un moyen très économique et écologique pour filtrer l’eau du robinet naturellement.
Attention, l’eau que vous filtrez avec du charbon actif doit être potable. 
C’est-à-dire qu’elle doit être saine sur le plan bactériologique, car le charbon ne filtre pas toutes les bactéries ou les virus.

Pour utiliser le charbon comme filtre pour l’eau du robinet, il suffit de le plonger dans une carafe d’eau. 
Le charbon actif va capturer les résidus organiques et chimiques et donc purifier l’eau.
Avant la première utilisation, il faut laver et brosser délicatement notre charbon actif à l’eau claire pour retirer les micros poussières.
Ensuite, on le fait bouillir dans l’eau une dizaine de minutes et on laisse sécher. 
Cela permettra de nettoyer le charbon et de l’activer.

Une fois sec, il est prêt à l’emploi !
Il y a plus cas transvasé l’eau dans la seconde carafe en verre.
Il se peut que de petits fragments de charbon restent dans l’eau. 
Si c’est le cas, ne pas s'inquiéter, ces particules peuvent être ingérées en toute sécurité.

Commenter cet article

Corinne Guy 30/10/2019 16:56

c'est une tres bonne méthode pour purigier l'eau

je prend aussi du charbon actif en cure de temps en temps pour detoxifier le foie, intestins etc....