Ma rencontre avec la mort

Publié le par The World Of Zaza

Si on m'avait dit un jour que je verrai mourir quelqu'un de mes propres yeux 
Je ne l'aurais jamais cru. 
Mais quand cela est ton propre papa, c'est encore plus difficile. 

Après une énième convulsion, mon papa a été hospitalisé.  
Son état de santé était déjà pas mal impacté par plusieurs soucis et je pensé que le virus allé vraiment le toucher, tellement fragile et bien non ce n'ai pas du tout cela.

Quelques jours avant, je suis allé te voir et cette mouette ma faite peur ,lol
Mais elle était toujours à ta fenêtre à chaque visite.
Pourquoi je ne sais pas, un signe, je ne serais jamais

Bref, le 22/06/2020 Sébastien (mon premier frère) ma contacté dans la nuit pour me dire que ton état ce dégradé, avec Stéphane, on a décidé finalement de venir pour soutenir et soulager Sébastien et Cécile.
Ce qui je pense leur a fait un peu de bien, on a rencontré le médecin dans l'a mâtiné qui nous à informé que cela était imminent, mais que cela pouvais être dans les 24/48 h et qu'il fallait se relayer.


Alors j'ai dit a seb d'aller prendre une douche chez lui et vue la fatigue de Cécile (ma belle-sœur) cela était mieux 
                           Bref cela était juste l'histoire de quelques heures pour que Sébastien revienne à tes côtés , car moi, je devais rentrer à la maison pour maman qui comme tu sais a eu un AVC le 25 mars et franchement aussi, je ne voulais pas te voir dans cet état. 
                         Je voulais garder une belle image égoïstement. 
                                               Mais cela s'est fait ainsi.


          Sébastien est revenu en colère, car il voulait être là jusqu'à la fin. 
Il m'en voulait et m'en veut toujours, je pense, mais moi aussi, je m'en veux toujours à l'heure actuelle. 
                     Papa la, tu fais pour le bien de Sébastien, on ne le sera jamais 
                         Je ne lui montre pas, car il a déjà beaucoup à faire pour toi.
En plus, l'assurance que tu as prise en charge pour ton décès , nous causes des soucis.
                                Et les pompes funèbres nous réclame l'argent. 
                                                Cela est vraiment injuste. 
J'ai dû créé une cagnotte pour nous aider, mais comme je me douter tout le monde t'aimer papa par-devant, mais par-derrière laisse tomber.
                         Tu avais un très bon cœur et donner sans compter.
Bref, on a bien profité de ta gentillesse et maintenant les enfants à qui on avait dit qu'on aiderait et soutiendrait.
                                          Ben maintenant, y a plus personnes.

Bref, revoir chaque jour les dernières minutes avec toi est difficile à surmonté.
Je pleure en secret souvent, j'évite de le montrer, car je dois être forte pour tout ce qui compte sur moi. 
                      Même si je sais que Stéphane mon mari était avec moi.
                            Ben, j'ai du mal à me remettre de ce que j'ai vu 
                                                 Cela est très dur.
                             Comment on peut laisser faire tout cela.
Je ne comprends pas, mais je vais me battre pour que l'euthanasie soit autorisée en France. 
               Cela va être ma force, car sinon j'aimerais tellement te rejoindre.
                            La vie sans ta présence est un gros vide. 
                  Je n'arrive pas à sortir ce que j'ai vu ce que j'ai envie d'exprimer. 
                               Car il y aura toujours des jugements. 
                          Es-ce que tu as souffert, on m'a dit que non .
                                  À te voir, tu avais l'air apaisé.
                         Mais une chose est sur , ton corps a souffert.
Avant ta mort tes jambes dont la jambe gauches et autre étaient très abîmées.

                                     Et je ne parle pas de l'odeur parfois.
Bref, je souffre en silence et j'attends mon heure pour te rejoindre en espérant pouvoir naviguer sur ton bateau.

J'espère que j'arriverais à décrire ce que j'ai vécu dans un prochain article.
Car ses trop dur de tout garder en sois

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Musik 06/07/2020 20:08

Gros bisous de reconfort.

Sophie Ott 06/07/2020 14:11

Il ne faut pas s'en vouloir.... au moins tu l'as accompagné jusqu'à la dernière seconde, je ne sais pas ce qu'il avait mais en te lisant, il n'y avait aucun espoir.... donc tu étais là à ses côtés et il a pu s'en aller paisiblement, il sait que tu étais là avec lui et que tu l'aimes pour toujours ! et la petite mouette c'était ta nouvelle amie, elle était là pour vous transmettre un message ! Ose en parler, n'aies pas peur, n'aies pas honte ! Garde les bons souvenirs avec lui ! C'est ce qu'il y a de plus important ! et c'est sûr, tu auras toujours cette dernière image en tête, c'est ainsi, mais surtout ne culpabilise pas ! personne n'a de baguette magique, tu étais là pour lui, c'est tout ce qui compte ! Maintenant il veille sur toi, sur vous, fais en une force, bats-toi pour lui mais aussi pour ta maman qui a besoin de toi ! Bon courage ! Et effectivement si tu en ressens le besoin, écris-le, pas forcément sur le blog mais sur une feuille, parfois mettre des mots sur les maux, c'est important pour s'en sortir !